Art martial chinois à part entière, le Shou Bo 手搏, signifie littéralement « combat à mains nues » (Shou手« main » et Bo 搏 « combat »). Plusieurs anciens écrits chinois font référence, tout au long de l’histoire, à cette forme de combat. Les historiens identifient les premières traces de sa pratique vers le IIIème siècle avant J.C., sous la dynastie Qin 秦 (221-206 avant J.C.). Cette forme de combat se caractérise alors par l’utilisation connexe de différentes techniques – percussions via l’usage des poings et des pieds, préhensions grâce à des combinaisons de saisies et de projections diverses – et se perpétuera jusqu’à la fin de la dynastie Song宋 (960-1279).